9 Juin 2016

Recherché : des témoignages qui prouvent la nécessité d’une zone unique de Police à Bruxelles

 

Poster votre histoire personnelle via le hashtag: onepolice for brussels

Le Groupe politique CD&V Bruxelles est à la recherche de témoignages par rapport à la sécurité scabreuse en Région de Bruxelles-Capitale en raison des six zones de police existentes.

En fait, Bruxelles est une grande ville continue, dans laquelle des délinquants du trafic, des criminels, des terroristes etc…ne s’inquiètent en rien des frontières des zones de police. L’existence de 6 zones de police n’améliore en rien l’efficacité des actions des services de police. C’est la raison pour laquelle nous faisons un appel par les médias sociaux dans lequel nous demandons de poster  des histoires personnelles par le biais du hashtag spécial #onepoliceforbrussels. Ces témoignages pourront entre autre, persuader les membres de la commission d’enquête parlementaire de la nécessité  d’une seule zone de police à Bruxelles.

Presque tout le monde qui travaille ou habite Bruxelles, a déjà eu à  faire à la police. Dans les services de police Bruxellois, il y a des personnes compétentes et  travaillant dur. Ces personnes mettent à contribution chaque jour leur intégrité physique afin de garantir notre sécurité.

 Malgré tout cet investissement efficace des policiers Bruxellois,  nous devons considérer que la coordination des 6 zones de police se doit d’être bien améliorée. Récemment, faisant suite aux attentats terroristes du 22 mars, ce constat douleureux est prouvé une fois de plus. (pensons au rôle de la ville de Bruxelles, la ville de Vilvorde et la Région en ce qui concerne la manifestation des hooligans d’avril).

Pour défendre les six zones de police, certains politiciens prétendent que les six zones ont un ancrage local solide. Pourtant ce n’est pas ce  qui ressort du rapport du Comité P en ce qui concerne le fonctionnement des services de police. D’après ces rapports les zones de police bruxelloises obtiennent un score bien maigre sur le plan de police de proximité.

Voilà la raison pour laquelle ces derniers jours  un appel important est lancé pour réduire les 6 zones vers une grande zone de police pour toute la Région de Bruxelles-Capitale. Le CD&V est également favorable à une zone de police unitaire, qui en même temps s’accompagne d’antennes  fortes dans les quartiers bruxellois. Une organisation pareille des services de police donnera une réponse forte à la criminalité journalière , les démarches utiles contre le terrorisme et la sécurisation des institutions internationales etc…. Cependant, certains politiques restent dubitatifs envers l’idée d’une police unitaire bruxelloise.

C’est la raison pour laquelle nous lancons un appel chaud par les médias sociaux afin que des histoires nous soient racontées à propos de cette  coordination déficiente.

 Témoignage de Brigitte Grouwels

“En tant qu’habitant de Bruxelles-ville, j’habite à la frontière de 3 zones de police. Il y a quelques années, ma fille a été renversée à mobylette par un automobiliste imprudent. Cet accident est arrivé près de notre domicile. Des passants ont  directement fait appel  au services de secours. L’ambulance était très vite sur place pour donner les premiers soins. Mais la police s’est longuement fait attendre. L’accident s’est produit à la frontière des zones de police Bruxelles-ville/Ixelles et Schaerbeek/St.Josse/Evere, sur le territoire de Bruxelles-ville. La patrouille de police compétente de Bruxelles-ville devait se déplacer depuis Laeken. Cette patrouille de police était en plus coincée dans le trafic. La patrouille de police de Schaerbeek était par contre près du lieu de l’accident. Ce n’est qu’après de nombreux coups de téléphone que la patrouille de Schaerbeek a obtenu l’autorisation d’un responsable de la police de Bruxelles-ville pour intervenir dans une autre zone de police et d’établir un procès-verbal. Avec ces situations kafkaiennes nous avions entretemps perdu une heure et demie….”

 

Categorie: 
 

Suivez-moi sur

Dernières photo's

Twitter